Le cri d'avril 2014: le logement en France

Publié le 11 Avril 2014

Le cri d'avril 2014: le logement en France

1/6 des Français connaissent de graves difficultés pour se loger

Des éléments d’analyse

Le logement est le premier poste de dépenses des Français. Soixante ans après l’appel de l’abbé Pierre, 140.000 personnes sont sans domicile en France, près de 17.000 vivent dans des bidonvilles. Se loger pose un problème dramatique pour 3,5 millions qui ont un habitat précaire ou indigne. 5 millions, locataires ou copropriétaires, connaissent de grosses difficultés pour se loger. En bref, un Français sur six a du mal à se loger. Le droit au logement, reste une conquête laborieuse et fragile.

Lisez la suite de l'article de Patrick Vincienne, laïc op


Ce que dit la foi

Par le refus d’un toit qui leur est fait, les plus fragiles de notre société subissent le déni d’exister. Et pourtant, ils sont bien nos frères ! Comme le rappelait récemment le Pape François : « Il est intéressant que la révélation nous dise que la plénitude de l’humanité et de l’histoire se réalise dans une ville. Nous avons besoin de reconnaître la ville à partir d’un regard contemplatif, c’est-à-dire un regard de foi qui découvre ce Dieu qui habite dans ses maisons, dans ses rues, sur ses places. » Ne savons-nous pas que la perte du domicile fait basculer de la précarité à la misère ? Quelle fraternité manifestons-nous ?

Lisez la suite du texte du père Bernard Devert, fondateur d’Habitat et Humanisme


Un exemple d’initiatives

Une série d’initiatives de chrétiens prennent en compte la question du mal logement en France :

1954, l’abbé Pierre lance l’insurrection de la bonté » un mouvement sans précédent de solidarité pour les sans-abri. Il devient un véritable bâtisseur et consacre toutes ses forces à Emmaüs.

1987, pour le père Joseph Wresinski, combattre la misère résulte des droits de l’homme. Il crée ATD Quart-Monde et se bat avec Geneviève de Gaulle pour inscrire cette lutte dans la loi.

1985, Bernard Devert crée Habitat et Humanisme. Il cherche à réconcilier l'économique et le social, l'humain et l'urbain à travers la mixité sociale.

Découvrez la suite de ce panorama d’initiatives dressé par Patrick Vincienne, laïc op


Pour entrer dans la prière

"Tu ne tueras pas la dignité de ton frère pour le condamner à vivre dans des abris ou des machines à loger quand ce n'est pas la rue."

Jésus, qui a appelé le Temple « Maison de mon Père », fais de ton Eglise une maison où tous soient accueillis.
Jésus, qui n’avait rien pour reposer ta tête, soutiens l’espérance de ceux appelés aujourd’hui « SDF » et ouvre nos yeux à leur richesse.
Jésus, accueilli dans la maison de tes amis, que nos maisons soient accueillantes à tes amis. Apprends –nous à vivre ensemble dans le respect et la fraternité.

Lisez la méditation du Père Bernard Devert et la prière composée par sr. Pascale, op moniale dominicaine à Chalais.