Entrer dans la prière: avec les familles

Publié le 2 Octobre 2014

Entrer dans la prière: avec les familles

Prière composée par Soeur Nathalie, op moniale dominicaine à Taulignan

Méditation :

« [Jésus] répondit [à ses parents] : « Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas que je me dois aux affaires de mon Père ? » Mais eux ne comprirent la parole qu’il venait de leur dire. » Luc 2, 49-50

Lorsqu’elle célèbre la Sainte Famille, l’Eglise nous propose, une année sur trois, ce chapitre surprenant de l’Evangile selon Saint Luc rapportant une crise entre Jésus et ses parents. Nous sommes loin ici des images trop sucrées d’une famille qui, parce que sainte, aurait suivi un chemin sans risques ni tournants. La famille telle que Jésus, Marie et Joseph l’ont connue fut certainement un lieu d’intimité et de convivialité, mais aussi parfois un lieu d’incompréhension.

Comment se fait-il donc que cet épisode figure parmi les mystères de Joie ? Probablement parce que l’angoisse qui fut celle de Marie et de Joseph, les plaçant face au mystère de Jésus, devint pour eux occasion d’émerveillement. « Vos enfants ne sont pas vos enfants », avertit le poète Khalil Gibran. Combien cette affirmation se vérifia en Jésus, fils de Marie confié à Joseph tout en restant le Fils unique du Père unique !

Comment se fait-il donc que cet épisode figure parmi les mystères de Joie ? Probablement parce que l’angoisse qui fut celle de Marie et de Joseph, les plaçant face au mystère de Jésus, devint pour eux occasion d’émerveillement. « Vos enfants ne sont pas vos enfants », avertit le poète Khalil Gibran. Combien cette affirmation se vérifia en Jésus, fils de Marie confié à Joseph tout en restant le Fils unique du Père unique !

Entrer dans la prière: avec les familles

En son chemin parfois lumineux, parfois obscur, la Sainte Famille manifeste à toutes les familles de la terre que la contradiction peut devenir l’occasion d’un amour plus vrai, plus fort.

Unis aux participants du synode sur la famille et à toutes les familles de la terre, prions notre Dieu :

- Dieu que nous pouvons appeler notre Père, nous te prions pour le synode qui se tient à Rome. Que l’Eglise s’y montre ouverte au souffle de l’Esprit, pour mieux entrevoir et favoriser ton Dessein d’amour sur les familles.

- Nous te prions pour les personnes divorcées et remariées, homosexuelles ou dans toute situation familiale qui les met en périphérie de l’Eglise : que le synode permette à l’Eglise de trouver envers eux l’attitude juste, faite de miséricorde dans le respect de la vérité.

- Nous te prions pour les familles où règne l’amour : que leur rayonnement éclaire et réchauffe tous ceux qui connaissent la solitude ou l’exclusion.

- Nous te prions pour les familles déchirées : que ton Esprit aide chacun à ne pas désespérer de l’autre, à discerner en lui ce qu’il y a de plus beau et à faire un pas vers la réconciliation.

- Nous te prions pour les enfants : qu’ils soient accueillis et aimés tels qu’ils sont, et que leur famille les aide à grandir « en sagesse, en taille et en grâce devant Dieu et devant les hommes » (Luc 2, 52).

- Nous te prions pour tous ceux qui n’ont pas de famille : qu’ils rencontrent des personnes attentives à leur besoin d’aimer et d’être aimés.

- Nous te prions pour nos propres familles : donne ta paix et ta joie à tous ceux qui ont contribué à faire de nous ce que nous sommes.