Initiative: Médecins Solidarité Lille

Publié le 12 Décembre 2014

Initiative: Médecins Solidarité Lille

Par le Frère Olivier Catel, op

En 1996, Maïta Dubois, ancienne bénévole à « Médecins sans frontières », crée, avec trois médecins, l’association « Médecins Solidarité Lille » pour permettre un accès aux soins pour toutes les personnes qui ne l’ont pas, en particulier les Roms. Ces personnes sont des personnes en situation régulière ou non. Ce sont aussi tous les Français qui n’ont pas de protection sociale. L’idée est de les voir le moins longtemps possible et de faire en sorte que ces personnes retrouvent leurs droits d’accès aux soins. Tout commence dans un local du boulevard de Belfort à Lille.

Le bus de l'association à Lille
Le bus de l'association à Lille

Le bus

En 2010, l’idée a été d’aménager un bus pour aller à la rencontre de ces personnes en très grande précarité qui ne se déplacent pas et, parmi elles, les Roms. Le bus est aménagé en trois espaces qui répondent à trois missions :

  • médecine générale,
  • consultations pédiatriques et suivi des enfants en association avec « Pédiatres du monde »
  • entretiens avec une assistante sociale qui aide les personnes à retrouver un accès aux soins.

L’association fait appel à de nombreux médecins et infirmières bénévoles : gynécologues, psychiatres,… Le bus permet de faire 20 à 30 consultations par sortie (enfants et adultes confondus). Les consultations de médecine générale peuvent déboucher sur des consultations spécialisées dans certains cas, des soins dentaires… La pharmacie est approvisionnée par « Pharmacie humanitaire internationale » qui assure la fourniture de médicaments neufs aux associations caritatives. Au niveau social, le but est d’obtenir une intégration dans le système de soin de droit commun (obtention CMU ou AME pour les étrangers). Au niveau médical, il s’agit d’opérer une prise en charge globale de la personne (diagnostic, traitement, consultations de spécialistes si besoin).

Quelques chiffres…

En 2012, MSL a soigné 3000 patients, a assuré 5000 consultations et 4200 entretiens sociaux. Les patients qui arrivent au bus ont souvent attendu avant de consulter et leur maladie est déjà à un stade très avancé.

MSL aimerait fermer ses portes mais avec 2000 nouveaux patients par an, ce n’est malheureusement pas possible.

Pour aller plus loin :

http://www.msl-lille.fr/

Possibilité d’aider humainement et financièrement l’association.