Entrer dans la prière: la persécution des chrétiens

Publié le 22 Juin 2015

Entrer dans la prière: la persécution des chrétiens

Par Soeur Marie-Dominique, moniale dominicaine à Saint-Maximin

Méditation

"Très chers, ne jugez pas étrange l'incendie qui sévit au milieu de vous pour vous éprouver, comme s'il vous survenait quelque chose d'étrange. Mais, dans la mesure où vous participez aux souffrances du Christ, réjouissez-vous, afin que lors de la révélation de sa gloire, vous soyez aussi dans la joie et l'allégresse. Heureux, si vous êtes outragés pour le nom du Christ, car l'Esprit de gloire, l'Esprit de Dieu repose sur vous. Que nul d'entre vous n'ait à souffrir comme meurtrier, ou voleur, ou malfaiteur, ou comme délateur, mais si c'est comme chrétien, qu'il n'ait pas honte, qu'il glorifie Dieu de porter ce nom." 1P 4, 12-16

« Rappelez-vous la parole que je vous ai dite : Le serviteur n'est pas plus grand que son maître. S'ils m'ont persécuté, vous aussi, ils vous persécuteront ; s'ils ont gardé ma parole, la vôtre aussi ils la garderont. Mais tout cela, ils le feront contre vous, à cause de mon nom parce qu'ils ne connaissent pas celui qui m'a envoyé. » Jn 15, 20-21

Que faut-il comprendre par les mots de « persécution » et de « martyre » ?

« Le terme de « martyre » est avant tout lié aujourd'hui à l'idée de souffrir d'une violence injuste et de la supporter, soit au nom de la foi si le mot « martyre » est pris au sens strict, soit au nom de la justice et de l'humanisme, s'il est pris dans un sens plus large. Le fait de supporter un acte de violence sans riposter par la violence semble être commun à toutes ces formes de martyre : il est une antiviolence. » Cardinal Christoph Schönborn, Le Défi du Christianisme, Cerf 2003

En ce sens, les cent dernières années, 1915-2015, ont vu plus de martyrs qu'au cours des 19 siècles précédents et les chrétiens sont sans doute aujourd'hui la catégorie de l'humanité la plus persécutée au monde, souvent de manière très violente. Un Livre noir en dresse le tableau avec précision. Mais les chrétiens ne sont pas abandonnés à eux-mêmes dans la persécution : l'Esprit Saint, comme au temps des Apôtres, continue à inspirer leurs paroles et leurs actes, il leur donne la force de considérer leur fidélité à Dieu comme plus précieuse que leur propre vie. Quel contraste saisissant entre leur courage héroïque et l’inertie de tant de « croyants non pratiquants » pour qui aller à la messe est un effort trop coûteux ! Que la folle générosité des premiers rejaillisse sur nos chrétientés endormies et soit contagieuse !

Entrer dans la prière: la persécution des chrétiens

Intercession

Faisons monter vers le Seigneur une prière fervente pour tous les hommes.

  • Prions pour tous ceux qui, en raison de leur comportement fidèle à l'Evangile, sont discriminés et paient de leur personne leur attachement au Seigneur Jésus ; pour tous les exilés, les dépossédés, les sans patrie : Seigneur, donne-leur de trouver accueil et amitié.
  • Prions pour tous ceux qui sont emprisonnés, condamnés et même tués, seulement parce qu'ils sont croyants ou engagés en faveur de la justice et de la paix : Seigneur soutiens-les intérieurement dans leur combat.
  • Prions pour les persécuteurs : Seigneur, réveille leur conscience, éclaire leur intelligence, donne-leur, comme à saint Paul, la grâce de vivre dans la lumière et la vérité.
  • Prions pour la Communauté internationale, pour qu'elle condamne les crimes inacceptables commis en si grand nombre : Seigneur suscite parmi les dirigeants des hommes courageux qui défendent le droit fondamental à la liberté religieuse.
  • Prions pour chacun de nous, pour que nous ne soyons pas des « hommes de dérobade pour la perdition, mais des hommes de foi, pour la sauvegarde de notre âme » He 10, 39 : Seigneur, ne permets pas que nous fermions les yeux et demeurions inertes devant la persécution de nos frères.

Etends, ô Père, à toute la famille humaine le règne de justice et de paix que tu as préparé par ton Fils unique, notre Roi et notre Sauveur.

Entrer dans la prière: la persécution des chrétiens

Terminons par cette belle prière de celui qui allait devenir le Pape Paul VI :

« Tu nous es nécessaire, ô Christ, pour connaître notre âme et notre destin.

Tu nous es nécessaire pour retrouver des raisons vraies de la fraternité entre les hommes, les fondements de la justice, les trésors de la charité, le bien suprême de la paix.

Tu nous es nécessaire, ô grand Patient de nos douleurs, pour connaître le sens de la souffrance.

Tu nous es nécessaire, ô Vainqueur de la mort, pour nous libérer du désespoir et de la négation.

Tu nous es nécessaire, ô Christ, pour apprendre l'amour vrai et pour cheminer, dans la joie et la force de ta charité, tout au long de notre pénible voie, jusqu'à la rencontre finale avec Toi, aimé et béni dans les siècles. »

JB Montini, Lettre Pastorale Omnia nobis es Christus, 1955