le cri de février 2013: la solitude en France

Publié le 9 Février 2013

4 millions de Français n'ont pas plus de trois conversations par an.

Ce chiffre masque un phénomène plus vaste puisqu’un rapport de la Fondation de France estime qu’en 2010 10% des Français se trouvaient en situation d’isolement.

Des éléments d’analyse

Ces données paraissent illustrer les analyses de sociologues qui, dès la fin du XIXème siècle, indiquaient que l’évolution économique et sociale du monde occidental allait déboucher sur un affaiblissement des relations interpersonnelles.

La solitude peut s’interpréter comme une faible dotation en ce qu’on appelle aujourd’hui le capital social. Elle constitue une véritable pauvreté qui se combine parfois avec une pauvreté économique et culturelle.

Pour lire la suite de cet article, cliquez ici

Un regard de croyants

Le Concile Vatican II rappelle que « c'est par l'échange avec autrui, par la réciprocité des services, par le dialogue avec ses frères que l'homme grandit selon toutes ses capacités et peut répondre à sa vocation » (Gaudium et Spes 25,1).

Si la solitude choisie peut avoir un sens spirituel dans la tradition chrétienne, la solitude subie empêche l’homme d’accomplir la volonté de Dieu sur lui.

Pour lire la suite de cet article , cliquez ici

Un exemple d’initiative

Dans un quartier de Lille, des chrétiens ont organisé des « repas des isolés ». Les participants ne sont pas à la rue, mais manquent de relations humaines. Certaines personnes isolées sont aussi sollicitées pour participer à la préparation. Une initiative qui vise à créer du lien social dans le voisinage.

Pour lire tout l'article, cliquez ici

Une intention de prière

Ce mois-ci, nous pouvons prier pour toutes les personnes qui connaissent ces situations de grande solitude ou qui se sentent isolées.

le cri de février 2013: la solitude en France