Un regard de croyant sur les inégalités de développement

Publié le 28 Février 2013

Un regard de croyant sur les inégalités de développement

« Il y avait un homme riche, qui portait des vêtements de luxe et faisait chaque jour des festins somptueux.
Un pauvre, nommé Lazare, était couché devant le portail, couvert de plaies. Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; mais c'étaient plutôt les chiens qui venaient lécher ses plaies. (Luc 16, 19-22).

Nous connaissons tous ce texte. Il renforce en nous le sentiment d’injustice que nous ressentons en voyant un pauvre qui vit à notre porte. Mais il peut aussi caractériser les inégalités qui existent entre pays. Ainsi, Jean-Paul II voyait dans l’histoire du riche et du pauvre Lazare, une parabole décrivant les différences entre pays occidentaux riches et pays pauvres de l’hémisphère Sud. La Bonne Nouvelle nous sert donc de point de départ pour nous rappeler combien il est important de manifester notre solidarité concrète avec le pauvre, par exemple habitant dans un pays dont le système économique et social ne permet pas de garantir une durée de vie comparable à la nôtre.

En 1967, dans le contexte de la décolonisation, le Pape Paul VI, dans son encyclique Populorum progressio, a ainsi insisté sur le fait que la solidarité personnelle s’accompagne pour l’Eglise de solidarités entre les peuples : « Le devoir de solidarité des personnes est aussi celui des peuples: s'il est normal qu'une population soit la première bénéficiaire des dons que lui a faits la Providence comme des fruits de son travail, aucun peuple ne peut, pour autant, prétendre réserver ses richesses à son seul usage. » (§48). Le document ordonne la croissance des uns au bonheur de tous en utilisant une expression devenue fameuse : « le développement est le nouveau nom de la paix».

Dans Populorum progressio, Paul VI indique que ces questions concernent tous les croyants. Pour lui, les écarts de développement ne sont pas que matériels, ils sont la manifestation d’un manque de fraternité entre les hommes. Dans cette perspective, le pape se livre à une exhortation aux catholiques laïcs de tous les pays, indiquant qu’« il leur appartient, par leurs libres initiatives et sans attendre passivement consignes et directives, de pénétrer d'esprit chrétien la mentalité et les mœurs, les lois et les structures de leur communauté de vie. Des changements sont nécessaires, des réformes profondes, indispensables : ils doivent s'employer résolument à leur insuffler l'esprit évangélique. » (§81). Il s’adresse particulièrement aux catholiques des pays plus favorisés en leur demandant « d'apporter leur compétence et leur active participation aux organisations officielles ou privées, civiles ou religieuses, appliquées à vaincre les difficultés des nations en voie de développement. » (§81). Un appel toujours actuel, près de 50 ans après la publication de cette encyclique !

Quelques liens :

Compendium de la doctrine sociale de l’église :
http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/justpeace/documents/rc_pc_justpeace_doc_20060526_compendio-dott-soc_fr.html

Paul VI, Encyclique Populorum Progressio -26 mars 1967) :
http://www.vatican.va/holy_father/paul_vi/encyclicals/documents/hf_p-vi_enc_26031967_populorum_fr.html

Appel du pape Jean Paul II à l’humanité, Ouagadougou (Burkina-Faso), Lundi, 29 janvier 1990 : http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/speeches/1990/january/documents/hf_jp-ii_spe_19900129_palazzo-ceao_fr.html

Benoît XVI, Encyclique Caritas in veritate (29 juin 2009) : dans ce texte, Benoît XVI effectue une relecture de Populorum Progressio :
http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/encyclicals/documents/hf_ben-xvi_enc_20090629_caritas-in-veritate_fr.html#_edn56

Le Pape Paul VI

Le Pape Paul VI