Une initiative: promouvoir l'éducation en Inde

Publié le 7 Octobre 2013

Une initiative: promouvoir l'éducation en Inde

Par le Frère Jean-Baptiste Régis, op

L’Indian Centre for Integrated Development (ICID -http://icid.org.in) est une ONG fondée à l’initiative des frères dominicains de la province d’Inde il y a 10 ans. Ce centre a pour but de promouvoir les droits et la protection des enfants en situation difficile (enfants des rues ou victimes d’abus). Le développement pour les enfants que le centre pourvoit passe notamment par un accès à l’éducation et la transmission d’un savoir-vivre concernant la santé et l’hygiène.

Le cœur de la mission de l’Indian Centre for Integrated Development (ICID), organisation non-gouvernementale fondée par les dominicains en 2003, est de promouvoir les droits des enfants. Depuis sa création, ce sont plus de 500 enfants, abandonnés dans les rues de Nagpur dans le centre de l'Inde, qui ont bénéficié du soutien et des soins de la communauté de Yuva Jyothi, l’une des maisons d’accueil de l’ICID. Les enfants y trouvent un environnement qui leur permet d’être scolarisé et d’interagir avec leurs pairs et l’équipe des éducateurs et des volontaires. En effet, dans une même maison se retrouvent enfants, éducateurs, travailleurs sociaux et trois frères dominicains qui forment tous ensemble une communauté.

Actuellement, 42 enfants de 5 à 19 ans sont accueillis dans la maison de Yuva Jyothi. Parmi eux, 40 sont scolarisés à l’école publique et deux d’entre eux assistent le centre. Des jeunes qui viennent de quitter le centre, 7 ont passé avec succès leur certificat d’école secondaire (l’équivalent de notre brevet) et 20 ont décroché un travail et ont un revenu régulier. En plus de leur éducation scolaire, les enfants reçoivent au centre une formation sur les soins et la santé, ainsi qu’un accompagnement personnalisé pour choisir une orientation professionnelle. De nombreuses activités récréatives ainsi que des programmes de vacances sont également organisés pour leur épanouissement. Rajesh, un jeune qui a vécu dans la communauté de Yuva Jyothi témoigne :

« J'ai quitté ma maison en Orissa il y a 11 ans après le divorce de mes parents, à cause de la violence que je subissais de mon père. J'ai alors passé quatre ans à la gare de Nagpur, puis j'ai rencontré le Père Herald, dominicain, qui m'a invité à Yuva jyothi. Au départ, j'étais hésitant. Mais peu à peu je me suis décidé à vivre à Yuva jyothi. Le centre m'a donné ce que ma famille ne m’a pas accordé. Il m'a aidé à pardonner et à rejoindre ma famille en Orissa. J'ai été formé dans les décorations florales et la confection de bouquets. Je travaille pour un fleuriste de Nagpur. Je suis heureux dans mon travail et je gagne suffisamment d'argent. J'habite dans une chambre louée et je suis indépendant. Récemment, mes parents et mes frères et sœurs m'ont rendu visite à Nagpur et moi aussi j’ai visité ma maison et j'ai passé quelques jours avec eux. »

Yuva Jyothi n’est pas la seule maison d’accueil d’ICID. D’autres initiatives portées par l’ONG ont vu le jour. C’est le cas de la communauté de Nirmal Jyothi qui accueille depuis 2006 des enfants enrôlés dans la mendicité, Childline, un service téléphonique d’urgence en continu en partenariat avec le gouvernement indien et d’autres ONG pour porter assistance aux enfants dans le besoin, ou encore Grahini Training, un programme dont bénéficient plus de 150 jeunes filles chaque année sur l’hygiène, le soin des enfants et la prévention contre le sida et d’autres initiatives encore !

Pour lire une analyse sur l'éducation dans le monde,cliquez ici

Pour découvrir un résumé de l'enseignement de l'Eglise sur l'éducation,cliquez ici

Pour prier pour et méditer sur l'éducation, cliquez ici

Le frère Jean-Baptiste Régis avec les enfants accueillis par l'ICID

Le frère Jean-Baptiste Régis avec les enfants accueillis par l'ICID